samedi 30 mai 2020

Avis sur Chroniques de Pont-aux-rats : Au bonheur des Monstres (tome 1) d’Alan Snow

« Chroniques de Pont-Aux-Rats » ouvre ses portes sur le monde complètement loufoque d’Alan Snow avec « Au bonheur des Monstres ».
Nous sommes plongés directement dans cet univers par des petites annonces publicitaires ou des affiches en tous genres nous offrant un aperçu de Pont-Aux-Rats et de ses habitants.
Ce roman d’aventure nous conte l’histoire d’Arthur, jeune garçon vivant dans les sous-sols de Pont-Aux-Rats et venant à l’occasion à la surface voler quelques denrées. Ingénieux, tout comme son grand-père, il vole grâce à des ailes mécaniques de toit en toit, se faufilant dans les jardins à la tombée de la nuit pour y prendre quelques légumes. Jusqu’au jour où il surprend des hommes faisant une chasse à courre … et attrape quelques fromages. Ce qui est totalement illégal. Surpris, les membre de la guilde du Castel Fromager tente de le capturer.

Vous l’avez bien compris, Alan Snow offre avec cette trilogie une histoire décalée et pleine de fantaisie.

Cette imagination vive dont fait preuve l’auteur nous fait rencontrer des créatures étonnantes et très attachantes. J’ai complétement craqué notamment pour nos amis bricoliaux et les choutrognes. Quand à Arthur, c’est un jeune garçon curieux, énergique et à l’esprit agile. Tout aussi touchant que Mr. Willifried, homme posé et faisant preuve de beaucoup d’intelligence, ils essayent de comprendre ce qui incitent les peuples souterrains à fuir leur monde d’En-Dessous pour celui de la surface.

L’écriture d’Alan Snow est agréable et son intrigue propose de nombreux rebondissements.
“Au bonheur des monstres” est donc cette histoire qui ne laisse pas de place à l’ennui tout en prenant le temps de nous faire découvrir cet univers original rendu d’autant plus vivant grâce aux illustrations en noir et blanc d’Alan Snow qui s’invitent au cœur des pages.
Fourmillant de détails, elles possèdent un petit charme qui convient les regards à découvrir le portrait des personnages faisant le récit.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.